Interview de Philippe BARTHELEMY, Architecte de la Croix-Ferrée – Cabinet Barthélémy Grino

LRYE : Vous travaillez avec des marques internationales comme Louis Vuitton et réalisez des projets sur tous les continents, pourquoi choisir de réaliser également des projets de logements sociaux ?

L’agence BARTHELEMY Griño, que nous avons fondée en 1990, a toujours réalisé une grande diversité de projets. Cette confrontation avec tous types de programmes est pour nous l’essence même de notre métier. L’agence compte ainsi aujourd’hui une centaine de réalisations (équipements, stades, bureaux, logements, galeries d’art, maisons privées…) dans une quinzaine de pays (Japon, Chine, Italie, Ecosse, Russie…). Cette pluridisciplinarité nous caractérise et nous y tenons.

Nous avons également conscience du rôle social de notre métier, c’est la raison pour laquelle nous avons réalisé beaucoup de logements pour des bailleurs sociaux et que nous continuons à nous investir dans ce type de projets, parmi lesquels :

  • Résidence sociale dédiée aux travailleurs migrants à Plaisir.
  • Résidence sociale à Nantes.
  • Immeubles d’habitation collectifs à Paris
  • Immeuble d’habitation collectif à Paris
  • Immeuble d’habitation collectif à Paris.

 

 LRYE : Que cela vous apporte-t-il ?

Cette diversité stimule notre créativité et enrichit notre savoir-faire. Nous avons par exemple développé une véritable expertise de la résolution technique dans le cadre de projets de réhabilitations lourdes aux programmes très différents. Il existe donc aujourd’hui de nombreux points communs dans notre façon d’aborder un projet comme la résidence La Croix Ferrée et un projet de rénovation pour le groupe LVMH au centre de Paris.

Le caractère unique de chaque projet constitue ensuite toujours un défi à relever. Pour le projet de la résidence La Croix Ferrée, l’étude minutieuse des typologies de logements est par exemple fondamentale. La richesse et la variété spatiale du bâtiment existant constituent ainsi le point de départ de notre réflexion avant que ne se posent les questions de matérialité et d’enveloppe. 

 

LRYE : Comment les appréhendez-vous avec vos équipes et comment travaillez-vous avec les équipes LRYE ?

La complexité des enjeux urbains de ce projet, notamment les dimensions réglementaires et économiques, appelle une réponse collective que nous menons en étroite collaboration avec le Maître d’Ouvrage. Les équipes LRYE sont ainsi présentes depuis les premières phases de conception, notamment lors de réunions et visites de site régulières.

Ce dialogue constant est indispensable à l’avancée du projet et est le garant de l’accomplissement de ses différents objectifs : une bonne intégration dans le quartier Braunstein, un changement d’image des bâtiments, une mise aux normes en matière de sécurité et d’accessibilité, une amélioration des performances énergétiques du bâti et un confort optimal pour les futurs locataires.