La Grande Borne Un musée à ciel ouvert, à découvrir cet été !

Fresque la Grande Borne
Une des nombreuses fresque extérieure de la Grande Borne (Grigny)

Popay, Kashink, Mademoiselle Maurice, l’Atlas, Shaka… Ces noms ne vous évoquent peut-être rien et pourtant, ils résonnent comme de véritables stars mondialement connues et reconnues dans leur domaine… Ce domaine, c’est le Street Art, littéralement Art de rue. Comprenez ici, un moyen d’expression mêlant peinture, graff, art et patrimoine immobilier.

Que leurs œuvres soient sur les bâtiments (pignons) des résidences elles-mêmes, dans les halls ou même sur les blocs électriques, les artistes, de par leurs fresques, trouvent un moyen moderne d’expression en lien avec l’art visuel et la pop culture.

oeuvre hall

Oeuvre de Hall d'immeuble

Les Résidences Yvelines Essonne, propriétaire du parc immobilier de la Grande Borne à Grigny, a mené, en collaboration avec l’association La Constellation, depuis plusieurs années cette tendance. Un travail conjoint avec la Mission Histoire et Patrimoine de la ville, et la DRAC Île-de-France dans le cadre du programme Culture Citoyenneté et Vivre ensemble et soutenu par le Conseil régional Île-de-France et le Conseil départemental de l’Essonne. Enfin, les partenariats ponctuels de la Préfecture de l’Essonne et de Grand Paris Sud, ont permis ce travail conjoint de tous.

A l’origine, la démarche avait pour but de créer une cohésion sociale entre les habitants, jeunes et moins jeunes du quartier, autour d’un projet artistique commun. De nombreuses rencontres ont eu lieu entre les artistes et les habitants, qui ont eux aussi œuvré à la réalisation de ces magnifiques fresques. Certaines œuvres sont d’ailleurs entièrement peintes par des associations de locataires !

La Grande Borne, cité d’artistes 
Et quel meilleur endroit que la Grand Borne pour concrétiser ce magnifique projet ? A l’origine, dans les années 70, Emile Aillaud, l’architecte du quartier, pense son œuvre comme une cité d’artistes. A l’époque déjà, des créateurs de renom collaborèrent à la valorisation architecturale du site.
Depuis 2008, après avoir reçu le Label « Patrimoine du XXIè siècle », la Grande Borne a reçu plusieurs projets de réhabilitation qui ont tous été conçus sous le signe du soutien envers la création artistique, par la ville et Les Résidences Yvelines Essonne.

Une mise en lumière bien méritée
Toutes ces œuvres méritent de rayonner plus largement qu’à échelle locale du quartier. C’est pourquoi, les parties prenantes de ce projet d’envergure, dont l’association La Constellation et Les Résidences Yvelines Essonne, ont créé un parcours de visite, pour ce véritable musée à ciel ouvert.
Pour cela, 5000 plans du quartier ont été imprimés afin de permettre à tous ceux qui le souhaitent, de parcourir les fresques et découvrir, explications à l’appui, le point de vue des artistes. Ces plans seront mis à disposition des amateurs d’art dans nos agences et nos loges.
Symbole d’une cohésion sociale voulue et tournée autour de la culture, l’été signera une valorisation importante de ce site. En effet, durant la période estivale, de nombreuses animations et visites sont prévues. Sous formes de balades et jeux ludiques, celles-ci démarreront dès le 10 juillet, par un Escape Game (chasse au trésor) autour des nouvelles œuvres street art. Des visites tout public à partir de 7 ans, faites sur deux thèmes : « Visite du grand ensemble, son architecture, ses œuvres d’art et son évolution » et « Les œuvres street art de la Grande Borne ».

Pour finir, Les Résidences Yvelines Essonne, par le biais de son Chargé du Développement Social Urbain David Fièvre-Robert, étudie la possibilité de réaliser des visites du site depuis Paris. A l’image de certains sites historiques, les visites de la Grande Borne s’organiseraient autour d’un guide touristique.

Une véritable cité d’Art moderne, qui n’en finit plus d’étonner !

Fresque sur batiment

carte Parcours GB bassedef VF